À la rencontre de nos prêtres : le père Antoine Fernet

Père Antoine FERNET, 40 ans, paroisse de la Plaine d’Estrées, prêtre depuis 10 ans ;

> À quel âge avez-vous pensé à la vocation pour la première fois ?

Enfant, c’était une possibilité dont je me souviens avoir entendu parler. Mais j’y ai réellement pensé à 19 ou 20 ans

> Votre meilleur souvenir en tant que prêtre ?

Les Journées Mondiales de la Jeunesse (JMJ) : au moment où je me posais la question de devenir prêtre, comme séminariste, puis comme prêtre accompagnant des jeunes

> L’Eglise, pour vous, c’est ?

« L’Église, c’est l’Évangile qui continue » (Card. Journet)

« Le Christ et l’Église, c’est tout un » (sainte Jeanne d’Arc)

> Le clocher à l’ombre duquel vous aimeriez vivre ?

Le clocher de mon village

> Où aimez-vous prier ?

dans une belle église

> Avec qui aimez-vous prier ?

avec des frères et sœurs dans la foi ; pour l’oraison également

> La Béatitude qui vous touche ?

« Heureux les pauvres de cœur, car le Royaume des cieux est à eux »

> La vertu la plus nécessaire aujourd’hui ?

L’exemplarité (j’en manque…)

> Si vous étiez pape, quelle serait votre première mesure ?

Vous vous êtes trompé de bonhomme !

> Les héros d’aujourd’hui, selon vous ?

Les saints : « L’heure des saints vient toujours. Notre Église est l’Église des saints. » (Bernanos)

> Votre saint préféré ?

Antoine d’Égypte, mon saint patron

> Votre livre de chevet ?

Adrien Candiard, Veilleur, où en est la nuit ? Petit traité de l’espérance à l’usage des contemporains

> Quelle phrase a guidé/guide votre vie ?

« Es-tu prêt à servir ? » (cérémonial du Départ Routier)

> La parole du Christ qui vous a saisi ?

« Viens, suis-moi »

> Votre héros contemporain ?

L’astronaute français Thomas Pesquet (@Thom_astro sur Twitter)

> Le secret de la sainteté ?

« la sainteté est une aventure, elle est même la seule aventure » (Bernanos)

> Votre geste « Laudato Si » ?

Le tri sélectif

> Une ville pour vous ressourcer ?

L’Hospice du Grand Saint Bernard

> Le cadeau que vous offrez souvent ?

Une place de cinéma

> Hormis la Bible, qu’emporteriez-vous sur une île déserte ?

mon iPhone…

> La musique qui vous « envole » ?

Le concerto de l’Adieu (Georges Delerue)

> Si vous étiez un personnage de la Bible, ce serait qui ?  

Job ?

> Votre premier geste du matin ?

Taper sur mon réveil-matin

> La dernière fois que vous avez ri aux éclats ?

En écoutant Nicolas Canteloup à la radio…

> Votre vilain défaut ?

Pas toujours à l’heure

> Ce qui vous fait pleurer ?

Mes péchés

> Ce qui vous met en colère ?

L’injustice

> Ce qui vous attendrit ?

Un nouveau-né

> Ce qui fait votre joie quotidienne ? 

Donner Jésus aux personnes qui en ont besoin

> Un prêtre qui vous a marqué ?  

Le Père Luc, de l’Abbaye d’Ourscamp

> Votre passage d’Evangile préféré ?

Les pèlerins d’Emmaüs

> Votre prière préférée ?

« Seigneur, dans le silence de ce jour naissant… »

> Le don de la nature que vous voudriez avoir ?

Voler dans le ciel

> S’il vous restait une heure à vivre, qu’en feriez-vous ?  

Prier, me confesser et continuer à faire ce que j’ai à faire

> Qui aimeriez-vous retrouver en arrivant au paradis ?  

Toutes les personnes aimées

> Que direz-vous à Dieu quand il vous accueillera ?

Merci et pardon

> Qu’imaginez-vous que Dieu vous dira ?

Viens

4 mars 2017  //  Par :   //  Compiegnois, Diocèse  //  Pas de commentaire   //   111 Vues

Laissez un commentaire