À la rencontre de nos prêtres : le P. Jean Le Guen
Père Jean Le Guen

Père Jean Le Guen, 80 ans, prêtre depuis 53 ans, prêtre accompagnateur aumônerie hôpital.

> A quel âge avez-vous pensé à la vocation pour la première fois ?

Progressivement, entre 12 et 18 ans.

> Votre meilleur souvenir en tant que prêtre ?

L’accueil des reliques de Ste Thérèse à Auneuil en 2003.

> L’Eglise, pour vous, c’est ?

Le peuple de Dieu rassemblé … et dispersé.
> Où aimez-vous prier ?

Dans la nature.

> Avec qui aimez-vous prier ?

Avec ceux qui sont rassemblés pour l’Eucharistie.

> La Béatitude qui vous touche ?

Heureux les artisans de paix, ils seront appelés fils de Dieu.
> Si vous étiez pape, quelle serait votre première mesure ?

Poursuivre dans la ligne du pape François.

> Les héros d’aujourd’hui, selon vous ?
Ceux qui font le bien sans tambour ni trompette. « Le bien ne fait pas de bruit, le bruit ne fait pas de bien »
> Une belle chose vécue au cours des deux derniers mois ?

Les deux célébrations de Noël à l’hôpital.

> Votre saint préféré ?

Thérèse de l’Enfant Jésus et Charles de Foucauld, « les 2 phares du XX° siècle ».
> Quelle phrase a guidé/guide votre vie ?

Allez par le monde entier proclamer la Bonne Nouvelle.
> Le secret de la sainteté ?

Tenir dans les moments difficiles (voir 2 Tim. 3).

> Votre geste « Laudato Si » ?

Ré-utiliser les feuilles qui ne sont écrites que d’un côté.

> Un mot qui vous caractérise ?

Écoute.

> Une ville pour vous ressourcer ?

La campagne.
> Si vous étiez un personnage de la Bible, ce serait qui ? 

Jean-Baptiste.
> Le petit truc bête qui vous énerve ?

Les gens toujours en retard.

> Ce qui vous fait rire ?

Les dessins humoristiques.

> Ce qui fait votre joie quotidienne ? 

Chaque matin est un jour nouveau.

> Un prêtre qui vous a marqué ? 

André Bossuyt, mon premier curé.
> Vous héritez de la fortune de votre vieille tante, vous faites quoi ?

Quelle aubaine : Partager (mais je n’ai plus de veille tante).

> Votre prière préférée ?

La prière d’abandon.

> Ce que vous avez de plus cher ?

La santé.

> Qui aimeriez-vous retrouver en arrivant au paradis ? 

Tous ceux que j’ai connu et qui m’ont précédé.

> Que direz-vous à Dieu quand il vous accueillera ?

Me voici !

> Qu’imaginez-vous que Dieu vous dira ?

Je t’attendais. Entre dans la maison.

9 mars 2017  //  Par :   //  Diocèse  //  Pas de commentaire   //   317 Vues

Laissez un commentaire