A la rencontre de nos prêtres : Père Mickaël Lucero

Père Mickaël Lucero, 38 ans, prêtre depuis 4 ans, vicaire à la paroisse de Compiègne-Nord

> Votre meilleur souvenir en tant que prêtre ?

Ma première messe

> L’Eglise, pour vous, c’est ? 

Ma mère

> Où aimez-vous prier ?

Dans ma chambre

> La Béatitude qui vous touche ?

Heureux les pauvres de cœur

> Les héros d’aujourd’hui, selon vous ?

Ceux qui ne font pas de bruit et donnent leur vie

> Si vous pouviez faire un miracle ?

Equilibrer les richesses

> Votre saint préféré ?

Saint Vincent-de-Paul

> Votre livre de chevet ?

Gaston Lagaffe

> Quelle phrase guide votre vie ?

« Amen, je vous le dis : chaque fois que vous l’avez fait à l’un de ces plus petits de mes frères, c’est à moi que vous l’avez fait. »

> La parole du Christ qui vous a saisi ?
« Venez à moi, vous tous qui peinez sous le poids du fardeau, et moi, je vous procurerai le repos.

> Le secret de la sainteté ?

Aimer comme le Christ nous a aimés

> Hormis la Bible, qu’emporte- riez-vous sur une île déserte ?

Mon iPhone

> Si vous étiez un personnage de la Bible, ce serait qui ?

Saint Paul

> La dernière fois que vous avez ri aux éclats ?

Ce matin

> Le principal trait de votre caractère ?

La bonne humeur

> Votre vilain défaut ?

Je suis un geek

> Ce qui vous fait pleurer ?

La petite maison dans la prairie

> Un prêtre qui vous a marqué ?

Le père Pascal Monnier

> Vous héritez de la fortune de votre vieille tante, vous faites quoi ?

Je mets ma famille à l’abri et donne le reste pour les pauvres de la paroisse (Au fait, je n’ai pas de vieille tante)

> Le don de la nature que vous voudriez avoir ?

Je les ai tous dans le Christ

> S’il vous restait une heure à vivre, qu’en feriez-vous ?

Célébrer la messe

> Que direz-vous à Dieu quand il vous accueillera ?

Je t’aime

> Qu’imaginez-vous que Dieu vous dira ?

Moi aussi

> Si vous étiez pape, quelle serait votre première mesure ?

Continuer comme le pape Fran- çois à être dans la proximité

> Le plus grand scandale de notre époque ?

Que la dignité humaine n’ait pas la première place.

23 septembre 2016  //  Par :   //  Compiegnois  //  Pas de commentaire   //   785 Vues

Laissez un commentaire