Découverte : Pèlerinage à Notre Dame du Hamel, paroisse de Picardie Verte

Portant une dévotion à Marie, j’étais déjà allée sur plusieurs sanctuaires dédiés en France à Lourdes, Notre Dame de la Salette, Notre Dame du Laus, la chapelle miraculeuse rue du Bac à Paris, Kérizinen et en Belgique à Banneux, Beauraing…mais trop loin pour ce lundi de Pentecôte où je clôturais ma neuvaine à Marie…J’avais lu précédemment dans le livre « La France, Royaume de Marie » le récit sur l’intervention de Marie « Le croisé de Notre Dame » à l’Eglise Notre Dame du Hamel, près de Grandvilliers-Crèvecœur.

 En 1147, le Sire Raoul de Créquy, époux d’Adèle de Bretagne, fut blessé en Syrie et fait prisonnier durant 10 ans par les turcs qui exigeaient sa conversion à l’Islam. Il refusa et pria avec ferveur Notre Dame du Hamel. Une nuit, il lui sembla qu’une Dame inconnue dont les traits lui rappelaient  la statue de la Vierge du Hamel, se penchait doucement vers lui avec un regard de protection. Il se réveilla miraculeusement à proximité de son propre château comme l’atteste un manuscrit. Il montra le bracelet tressé de cheveux que sa femme lui avait remis à l’époque, laquelle le croyant mort allait se marier. Ainsi put-il reprendre sa place au foyer. 

Le récit dans l’Eglise complète notamment :

On peut  toujours voir ses chaines et entraves dans ce sanctuaire.  Notre Dame du Hamel a survécu à toutes les guerres, on la vénère particulièrement les lundis de Pâques et de Pentecôte et lors de la procession du 15 août. Des faits miraculeux se sont aussi produits depuis ce temps. Comme disait Saint Bernard : « On ne l’a jamais invoquée en vain.

 J’ai interrogé mon entourage mais personne ne connaissait ces récits ni l’Eglise Notre Dame du Hamel…Grâce au site Messesinfos, je décide  de me rendre à la célébration de 11h le lundi de Pentecôte mais sans faire le pèlerinage à pieds proposé au départ de Grandvilliers.

Alors que je m’attendais à une messe toute simple et quelques personnes, quelle ne fut pas ma surprise de découvrir une belle Eglise avec les paroissiens en répétition de chants, et Mgr Jacques Benoit-Gonnin se préparant à célébrer avec 4 prêtres ! Nous avons récité une dizaine du chapelet en attendant le groupe des marcheurs. Un enfant a remis un bouquet champêtre à l’Evêque qu’ils sont allés déposer au pied de la statue de Marie à la chapelle d’origine sur la droite. L’Eglise avait été ajoutée pour contenir la foule toujours croissante des pèlerins.  Ce fut une très belle célébration, recueillie, avec de très beaux chants et prêche puis nous avons récité la prière spécifique de Notre Dame du Hamel et une dizaine du chapelet en nous retrouvant à la chapelle invitant à la prière devant la statue de Marie. De nombreux ex-voto la remercient pour lesP1240949 grâces obtenues.  Une statue de Notre Dame de Fatima y aurait été déposée par un fidèle en remerciement, depuis des pèlerins viennent aussi la prier.

Après l’orage qui grondait durant la célébration, nous avons  apprécié l’accalmie à la sortie…même sentiment de plénitude aussi après la prière et l’eucharistie…d’ailleurs exprimé par deux femmes venues confier à l’assemblée leur témoignage de leur confirmation d’adultes effectuée la veille, dimanche de Pentecôte. Journée d’invitation à la paix aussi pour laquelle le Pape François nous avait demandés de prier. En effet, il recevait ce dimanche là aussi les Présidents Shimon Pérès et Mahmoud Abbas suite à son voyage en Terre Sainte. Il a lui aussi invoqué l’intercession de Marie.

Tout comme les apôtres l’avaient fait après l’Ascension de Jésus avant de recevoir le don du saint Esprit à la Pentecôte, nous étions tous rassemblés autour de Marie, ici Notre Dame du Hamel. Marie est notre Mère à tous et nous étions là pour prier aussi avec elle et lui confier : « Notre Dame du Hamel, Vierge Marie, consolatrice des affligés et secours des chrétiens, si souvent vous avez répondu aux prières de vos enfants dans le sanctuaire du Hamel, en intercédant auprès de Dieu…. ».  Comme le disait l’Evêque : « Marie est celle qui a dit « OUI » à la volonté de Dieu sans connaitre son destin ni celui de son fils. Elle a connu aussi des épreuves, vu Jésus condamné, souffrir, mourir et ressusciter pour nous les hommes. Elle connait nos besoins et intercède comme aux noces de Cana ».

Marie nous invite à lui faire confiance. Le chant de sortie de Notre Dame du Hamel ce lundi de Pentecôte était justement : « Marie, témoin d’une Espérance ».

Lors de la messe de l’Assomption à Castelgandolfo le 15 août 2013, le Pape François exhortait :

Ne vous faites pas voler l’espérance. Que personne ne nous vole l’espérance, parce que cette force est une grâce, un don de Dieu qui nous fait avancer en regardant le Ciel. Et Marie est toujours là, proche de ces communautés, qui sont nos frères, elle marche avec eux, elle souffre avec eux, et elle chante avec eux le « Magnificat » de l’Espérance.

Témoignage et photos : Evelyne Warme

24 juin 2014  //  Par :   //  Diocèse, Le Pèlerinage  //  Pas de commentaire   //   2173 Vues

Laissez un commentaire