La miséricorde : un thème commun

« En latin, c’est le cœur qui s’incline devant la misère. Mais si l’on suit l’étymologie hébraïque ce n’est plus seulement le cœur mais les tripes qui sont touchées, l’abdomen, le ventre de la mère, cette capacité à sentir de manière maternelle, depuis l’utérus. Dans les deux cas il s’agit de sortir de soi ». Voilà ce qu’affirmait le pape François le 1er mars à une délégation française venue le visiter.

Toutes les sourates du Coran, à l’exception d’une, commencent par « Au nom de Dieu le miséricordieux, le très miséricordieux ». C’est un des mots, proches de la définition de l’amour, sur lequel chrétiens et musulmans peuvent s’entendre. C’est une chance à exploiter : ainsi le père Samir invite à chercher ensemble, dans les corpus de nos textes respectifs, ce que le terme englobe, ce qu’il signifie et implique. Dans le Coran, Jésus (Issa) est décrit comme une
« miséricorde venue de Dieu » (19, 21). La miséricorde est une clé commune capable d’ouvrir les cœurs à la Vérité.

11 avril 2016  //  Par :   //  Chrétiens et musulmans : comment vivre ensemble ?  //  Pas de commentaire   //   884 Vues

Laissez un commentaire