Le musée de la nacre et de la tabletterie : une histoire qui a de la valeur

 A 14 ans, Jean Dunil a appris à fabriquer des dominos chez un dominotier. C’était en 1954. Ce savoir-faire lui a été bien utile en 1994 lorsqu’on lui demande de partager ses connaissances bénévolement pour les transmettre aux jeunes générations et permettre la continuité de ce métier. « La mémoire revient très vite dans les gestes et les odeurs » commente Jean.

Ce faisant, il a contribué à la sauvegarde d’un patrimoine inestimable pour le Pays de Thelle : l’artisanat de la tabletterie et de la boutonnerie sur des matières telles que la nacre, l’ivoire, l’os, l’ébène… Le musée de la nacre et de la tabletterie a vu le jour grâce à un groupe de passionnés d’histoire locale qui, avec l’aide d’associations culturelles et du Conseil général, ont réussi à sauver un grand nombre d’objets et de machines issus de cette industrie traditionnelle. Aujourd’hui, le musée permet de découvrir la fabrication d’un bouton en nacre et d’un domino en os et bois d’ébène avec les techniques de l’époque.

Les anciens du coin reconnaissent ce trésor, les nouveaux arrivants en profitent ainsi que les 20 000 visiteurs reçus chaque année.

www.musee-nacre.com
51, rue Roger Salengro Méru
Entrée gratuite les vendredis en juillet et en août

19 juin 2015  //  Par :   //  S'émerveiller  //  Pas de commentaire   //   1161 Vues

Laissez un commentaire