Ordination diaconale de Philippe Audiguier ce dimanche 17 novembre

C’est le dimanche 17 novembre à 15h30, en l’église de Chaumont-en-Vexin, que Philippe Audiguier sera ordonné diacre permanentIl a fallu des années, des expériences, des discussions… pour qu’il comprenne et trouve ce que Dieu attendait de lui.

« Au début, j’ai cru qu’il me fallait devenir religieux. Ce fut donc 3 années de réflexions sur ma vocation suivies de 5 années de vie religieuse chez les Frères Missionnaires des Campagnes. Ensuite, pour de multiples raisons, j’ai compris que ce n’était pas dans cet état de vie que j’étais attendu. J’ai repris mon travail et gardé des liens avec la congrégation par l’intermédiaire de la famille spirituelle (une Fraternité Missionnaire en Rural : « La Communion » Laïcs, Sœurs, Frères, Missionnaires des Campagnes). Puis j’ai rencontré Viviane, nous nous sommes mariés. Nous nous sommes investis aussi dans la vie de la paroisse à Paris puis à Chaumont-en-Vexin ».

Entouré de son épouse et de ses trois grands fils, respectueux du parcours et de la vocation de chaque membre de sa famille, il a su y puiser la force nécessaire pour parcourir les 4 années de formation.

« Le Seigneur parle par l’intermédiaire de nos soeurs et frères, nous nous laissons guider sur des chemins où nous ignorions que nos pas nous conduiraient. Nous avons besoin des uns et des autres pour y trouver le visage du Ressuscité. Lorsque je serai à la Table de l’Eucharistie, que je proclamerai la Parole de Dieu et que je serai en mission auprès de celles et ceux où notre évêque m’enverra, il y aura des visages, des rencontres qui seront au coeur de ma prière. Et c’est ce que j’aurai puisé à cette même Table et dans cette Parole qui me fera proche de tous ».

Famille Audiguier

QU’EST-CE QU’UN DIACRE PERMANENT ?

Les diacres permanents ne sont pas des « prêtres mariés », ni des « prêtres-assistants », ce sont des hommes qui ont le plus souvent une activité professionnelle, sont mariés et ont une famille. Ils ont été interpellé, un jour dans leur vie, par un prêtre, par une communauté paroissiale, pour vivre un ministère ordonné et servir l’Église (le plus souvent avec leur épouse). Service de la charité, service de la parole et service de la liturgie ; trois missions reçues de l’évêque pour collaborer avec les prêtres.

On précise diacre « permanent » pour le distinguer du diacre qui se destine au sacerdoce presbytéral. A cette étape de sa formation, le futur prêtre consacre lui, définitivement sa vie à Dieu, notamment dans le célibat et est souvent ordonné prêtre l’année suivante.

Pour en savoir + sur le diaconat permanent, cliquez sur diaconat.cef.fr

10 novembre 2013  //  Par :   //  Agenda, Événements, Mgr BENOIT GONNIN, Officiel, Vexin-Thelle  //  Pas de commentaire   //   1841 Vues

Laissez un commentaire