Orientations diocésaines du catéchuménat promulguées par Mgr Jacques Benoit-Gonnin en décembre 2016
appel décisif

Mgr Jacques Benoit-Gonnin a promulgué en décembre 2016 les nouvelles orientations diocésaines du catéchuménat. Interview à Christèle Périsse, responsable du service du catéchuménat et Marie-Chantal de Bosschère, responsable adjointe de la pastorale liturgique et sacramentelle.

Pourriez-vous nous expliquer en quoi consistent ces nouvelles orientations ?

Christèle : l’Eglise catholique de l’Oise, dans le contexte de la dynamique diocésaine « La joie de l’évangéliser », rappelle que nous préparons  les personnes qui frappent à la porte de l’Eglise non seulement aux sacrements  mais à la vie chrétienne pour qu’elles deviennent progressivement des disciples-missionnaires. Un parcours est proposé à chaque personne pour qu’elle puisse se mettre à la suite du Christ et ce parcours est balisé par des étapes prévues par le Rituel de l’Initiation Chrétienne des Adultes.

C’est-à-dire ?

Christèle : Ce rituel prévoit que les adultes non baptisés reçoivent les trois sacrements de l’initiation chrétienne : baptême, confirmation et communion et de la veillée pascale. Dans le jargon du catéchuménat, ils deviennent néophytes.

Y aura-t-il un rassemblement autour de l’évêque pour ces néophytes ?

Christèle : Oui, l’évêque les réunira autour de l’Eucharistie le dimanche de la miséricorde qui suit le dimanche de Pâques.

Que disent ces orientations sur l’accueil des personnes qui demandent ces sacrements d’initiation chrétienne ?

Christèle : L’évêque insiste sur l’accueil inconditionnel où le respect doit être une priorité et où la situation de chaque personne doit être prise en compte.  Il est donc très important de prendre le temps d’écouter, d’accompagner,  d’expliquer, de répondre aux questions pour que chaque personne puisse bien comprendre ce qu’est  l’engagement à  la vie chrétienne. C’est pourquoi l’évêque souhaite que chaque catéchumène vive au minimum deux carêmes et qu’il profite de ce temps liturgique spécifique où des étapes lui sont spécialement destinées.

Qu’est-ce qui se passe avec les adultes qui ont été baptisés étant enfants ?

Christèle : Pour eux, une préparation d’une année est prévue mais elle peut être plus longue en fonction des parcours de vie. A  la fin de celle-ci, ils vivront un temps de récollection suivi de leur confirmation à la Pentecôte, comme c’était déjà le cas.

Quelle incidence a ce changement pour les paroisses ?

Marie-Chantal : Ce sera l’occasion pour la communauté chrétienne de prendre part à l’accueil particulier des catéchumènes. C’est une chance et une richesse de recevoir les catéchumènes et de les intégrer dans les communautés. Au niveau liturgique, notre équipe communiquera aux paroisses des propositions pour la célébration de la veillée pascale.

3 mars 2017  //  Par :   //  Diocèse  //  Pas de commentaire   //   113 Vues

Laissez un commentaire