Sortir de la spirale de consommation compulsive

 

Nous en sommes persuadés, accumuler des objets ne nous rend pas heureux. Pourtant, les achats impulsifs peuvent représenter jusqu’à 70% de la consommation ! Une foule d’objets, vêtements, outils, appareils de cuisine, achetés sur un coup de tête et que nous utilisons peu ne s’entassent-ils pas dans nos armoires ? Avant un achat, donnons-nous au moins quelques jours pour réfléchir. Interrogeons-nous aussi sur nos besoins : « Vais-je réellement utiliser cet objet ? Combien de fois ? N’en ai-je pas déjà un qui remplit la même fonction ? Puis-je emprunter ou partager avec des amis, la famille, des voisins… ? Ou même louer ? Si je dois acheter, pourrais-je opter pour de la seconde main ? Et pour donner une deuxième vie à nos objets, il y a toujours les ressourceries, ces lieux où nous pouvons déposer nos biens inutilisés pour qu’ils soient recyclés et revendus (les ateliers de la Bergerette à Beauvais, la RaC60 à Compiègne, la recyclerie de Villers-st-Paul, la recylcerie du pays noyonnais…

4 mars 2017  //  Par :   //  Diocèse  //  Pas de commentaire   //   130 Vues

Laissez un commentaire