Avec la vitamine C, se former pour transmettre à son tour

En cette période de printemps, continuons notre plein de vitamines, essentielles à la croissance de notre vie chrétienne et de notre communauté. C…comme « configurés au Christ ». Nous sommes invités à progresser sur le chemin sans fin de la formation des disciples. Ce que nous avons reçu, nous proposons alors le transmettre et devenir à notre tour disciples-missionnaires. Focus sur divers chemins d’apprentissage qui nous mettent à l’école de Jésus.

Avec le diocèse, former des disciples missionnaires

La FARE (Formation à la responsabilité ecclésiale) – aussi appelée « parcours de croissance pour disciples missionnaires » – propose un itinéraire sur deux ans. 41 personnes sont actuellement en formation. L’objectif n’est pas de donner des recettes, mais de se mettre dans une démarche d’approfondissement de la foi, pour regarder son engagement d’Église autrement, plus spirituellement. Nous visons la conversion personnelle de chacun en vue de l’évangélisation. Quel est le projet de Dieu pour le service que j’ai ? Quel est mon chemin de conversion dans le service ? Dans la lignée du pape François, nous apprenons que nous n’avons pas une mission mais que nous sommes une mission. Nous abordons, entre autres, les questions très concrètes de pastorale : nous ne sommes plus dans une logique de transmission institutionnelle comme avant, Jésus nous demande d’aller jeter nos lets dans la société. Quelles priorités, quelles directions etc…. Ainsi, une vraie fraternité locale et diocésaine se crée.

Gérard, membre de l’équipe d’animation de la FARE

Contact : Marie-Dominique Cartiaux

« On ne peut pas faire autrement que de tout bouleverser »

J’ai suivi le parcours de la Formation à la Responsabilité Ecclésiale. J’ai découvert l’incroyable cohérence entre l’encyclique La joie de l’évangile du pape François, l’impulsion diocésaine voulue par notre évêque et ce que l’on cherche à vivre au niveau de la paroisse. Lors de cette formation, je nous ai sentis ancrés au cœur de l’Église. Comme l’explique le Pape, on ne peut pas faire autrement que de tout bouleverser. J’ai compris le vrai sens de la conversion pastorale : nous ne pouvons plus attendre que tout vienne du curé. Et il nous faut bannir le « on a toujours fait comme ça ». À nous d’inventer, d’aller dans la rue. La formation nous apprend à
découvrir nos talents, nos charismes, à monter des projets, à être leader au bon sens du terme, à mettre en place des outils innovants. Tout cela est ponctué de temps de prière et de partage. Aujourd’hui, je fais partie de l’équipe de conduite pastorale, le petit noyau qui entoure notre curé, et je coordonne avec d’autres les parcours Alpha. Nous avons monté une Fraternité Missionnaire pour continuer à suivre les « alphistes » après le parcours. Notre but : vivre des cinq essentiels !

12 avril 2017  //  Par :   //  Avec la vitamine C, se former pour transmettre à son tour  //  Pas de commentaire   //   180 Vues
Articles relatifs

Laissez un commentaire